Didactique du texte littéraire

.... et l'apprentissage d'une langue étrangère !

 

 

Il est vrai que le texte littéraire (oeuvres littéraires: romans, nouvelles, théâtre, etc.) sont éxprimés par des mots, par une langue; il appartient à la sphère des savoirs savants, savoirs de références scoioculturelles, savoirs qui ne sont pas destinés initialement à l'apprentisasge d'une langue étrangère (ils sont en effet initialement écrits pour exprimer une expérience, pour véhiculer des positions, pour créer une vision, etc.

Ils sont, toutefois, didactisés pour jouer cette fonction.

MAIS,

au delà des pratiques actuelles, des positions subjectives des uns et des autres, des préferences impréssionnistes, etc., la question qui se pose et à laquelle on n'a pas encore répondu SCIENTIFIQUEMENT ET PEDAGOGIQUEMENT, est la suivante:

Peur-on apprendre une langue étrangère, selon une progression maitrisée, en étudiant des textes littéraires écrits dans cette langue? 

sachant que le texte littéraire est un texte:

- qui est élaboré  selon des normes socioculturelles et cognitives qui ne sont pas forcément linguistiques (la langue est un outil pour exprimer ces normes, mais pas une langue de communication telle qu'elle se présente globalement dans la vie sociale exception faite de quelques contextes académiques: séminaires, colloques, etc. Ces derniers contextes académiques ne sont pas en tout cas utiles pour un apprenant débutant qui est en train d'apprendre une langue étrangère)

- qui est structuré selon un sémantisme superposé; il vise globalement plusieurs degrés de sens (le non-dit, les renvois culturels, l'intertexte, etc.)

- qui a souvent des enjeux esthétiques, idéologiques, etc. qui n'interpellent la langue qu'artificiellement

- qui manque souvent de la transparence linguistique dont a besoin ordinairement le didacticien.

- qui est dénaturable au cas où il serait didactisable

- qui véhicule un système de pensée, de valeurs unique et motivé

- etc. 

 

NB: pour l'apprentissage d'une langue maternelle, la réflexion sera certainement différente

 

Commentaires

  • BOUNNIT Maria
    • 1. BOUNNIT Maria Le 06/08/2019
    Bonjour Monsieur,

    Je vous remercie pour le partage de cette réflexion très intéressante et importante ... Justement, le statut de la langue française dans l'enseignement marocain n'est pas compatible avec quelques éléments didactiques...
  • Bilal REZ.
    • 2. Bilal REZ. Le 21/08/2019
    Merci Monsieur l'Inspecteur de cette réflexion inédite et de cette pensée importante voire cette remarque choquante !
    En lisant votre texte je me suis dit que l'apprentissage du français pour mieux viser les choses sera incomplet dans la mesure où le texte littéraire n'est plus ou ne pourra pas être un texte purement didactique puisque il porte tout un tas de caractéristiques hors de la connaissance et la perception de l'apprenant.
    Une alternative peut s'imposer à mon sens ... se confier au textes littéraires des écrivains arabes francophones ... au moins le texte littéraire sera accessible pour l'apprenant.
    Veuillez accepter mon passage.
    Mes respects.
  • Hafida taia
    • 3. Hafida taia Le 19/09/2019
    Merci beaucoup
    Je viens de découvrir au passage votre site
    C'EST très important ce vous partagez
    Ce dont on a besoin surtout au niveau de la documentation pédagogique et de la pratique professionnelle hors et au au sein de nos classes
    J'espère que tous les inspecteurs fassent de même car on rencontre énormément de difficultés auxquelles on fait face individuellement sans aucune intervention de nos inspecteurs le pire c'est qu'il existe du Blocage en communication avec eux .
    Bon courage votre site est une référence pour nous
    Mille mercis

Ajouter un commentaire

 
×