Images dans les livrets

Un peu d’esthétique, mais beaucoup de fonctionnalités.

 

Les images dans un livret de l'élève (ou dans un manuel scoalire) peuvent avoir plusieurs fonctions, séparées ou integrées: illustration, agrémentation, explicitation, sémantisation, etc.

Dans les manuels scolaires anciens, il y avait des images purement agrémenatives, c'est à dire que leur présence ne visait qu'un objectif esthétique. ainsi, de belles images (tableaux, paysages, etc.) étaient alors introduites ici et là; ce qui était bon en soi; l'architecture curriculaire de l'époque l'exigeait étant donné la fragmentation des savoirs et la parcellisation des objectifs liés à l'approche retenue.

Avec la vision du projet " Agir autrement ......" et la conception des nouveaux livrets, les images ne sont plus uniquement ornementales. elles sont exclusivement suggestives ( il faut reconaitre que la notion du beau va de soi), c'est-à-dire qu'elles sont au service du projet dans sa continuité étalée sur toute la période. Toutes les images introduites, même si elles n'accompagnent pas un support écrit, permettent de garder l'attention sur les contenus (savoirs, savoir-faire, etc.) de la compétence et du projet et de garantir l'identité visuelle continue des apprentissages.

Le traitement didactique de ces images sera plus rentable si ce principe est pris en compte.

 

Ajouter un commentaire

 
×