Numérique en classe (2)

le Web ne transforme pas uniquement la vie (éducation , culture, économie, etc.), mais il l'amplifie .....

 

La notion de « ressources numériques », largement utilisée, est en train d’installer des représentations non conformes à la réalité. Il est communément admis, auprès de la communauté éducative, que l’utilisation des ressources numériques renvoie soit à l’introduction du matériel numérique dans les classes (vidéoprojecteur, téléphonie mobile, tableau interactif, etc.) soit à l’adoption des « créations » réalisées par « les professeurs innovants » (robots, programmes de jeux, etc.)

Ni l’une, ni l’autre ne correspondent exactement à l’usage du numérique comme espace d’apprentissage non seulement des savoirs, savoir-faire, mais aussi des compétences citoyennes ; il s’agit pour le premier d’avoir remplacé un support (le tableau) avec un autre (datashow ou TBI), il s’agit pour le deuxième d’avoir conçu des objets utiles certes pour la promotion de l’intelligence artificielle (qui est un domaine stratégique et d’une importance capitale) mais sans enjeux directement pédagogiques ou didactiques.

Tant que ces deux utilisations ne sont pas encadrées par une réflexion didactique ou pédagogique qui devrait engendrer obligatoirement une finalité, une transposition, elles n’auront pas les effets souhaités

L’usage du numérique s’inscrit dans la grande problématique du savoir, de ses conditions de production et de réception, de ses protocoles de formalisation et de transformation. Le fait d’inventer un robot ou d’introduire une machine en classe ne signifie pas forcément l’exploitation des vertus du numérique ou la prévention contre ses dangers. L’enjeu actuel et futur ne relève plus du Web 1.0 ou Web 2.0, mais du Web sémantique (Web 3.0 et Web 4.0)

Ainsi, le grand service à rendre aux élèves et aux enfants aujourd’hui est de les doter, an classe, de compétences nouvelles (esprit critique, respect, vivre ensemble, etc.) qui les immuniseront contre les dangers et les doteront d’outils intellectuels de tirer profit des opportunités. Il s’agit de leur faire apprendre, à travers la création de comptes numériques (blog, sites, etc.)et des apprentissages appropriés:

- comment produire du savoir,

- comment l’entretenir,

- comment modérer les commentaires,

- comment argumenter,

- comment réfuter des thèses,

- comment respecter la vie privée des autres,

- comment faire des recherches,

- comment filtrer les documents et les informations,

- comment recouper des sources,

- etc.

Commentaires (2)

BOUNNIT Maria
  • 1. BOUNNIT Maria | 16/05/2019
Très bien dit, Monsieur l'inspecteur !
J'y pensais régulièrement, surtout avec cet avènement (pour ne pas dire engouement) vers les "méthodes nouvelles" et les "technologies éducatives" sans pensée réellement fondée ... Il s'agit d'une culture et d'un mode de vie à apprendre et non seulement de nouveaux outils à intégrer pour une durée très déterminée ...
Le projet (comme vous l'avez pensé) nécessite beaucoup de réflexion, de temps, et de ressources (ce qui peut s'avérer impossible)

Merci pour cet article
Ramadan Moubarak
le modérateur
  • 2. le modérateur | 17/05/2019
Merci beaucoup pour votre intérêt et bon ramadan
Mais, je pense que c'est réalisable, difficilement peut-être, mais, se rendre compte de la profondeur de la question comme vous l'avez montré est le premier pas vers le changement des représentations et des pratiques

Ajouter un commentaire