Créer un site internet

Élèves "faibles"

Prendre le taureau par les cornes !

 

 

« Les élèves sont très faibles » est une expression largement utilisée dans le discours pédagogique marocain ; elle comporte par ailleurs  beaucoup de vérité et de malaise, mais les décisions didactiques sous-jacentes méritent d'être revues.

Ceux qui en sont convaincus procèdent à la prise de certaines décisions telles que :

  • les séances de l’écrit sont supprimées de la progression didactique sous prétexte que les élèves sont faibles à l’écrit et qu’ils ne peuvent rien produire
  • les séances de l’oral sont remplacées par des révisons sous prétexte que les élèves sont faibles à l’oral,
  • etc.

Ce type de décisions  ne résout pas le problème, il l'aggrave.

Mais, cette fameuse formule constitue –t-elle un alibi pour prendre de telles décisions ?

  1. si les élèves se débrouillent bien à l’écrit, à l’oral, etc., ils n’ont pas besoin à la limite de venir à l’école ou de profiter d’un encadrement didactique pour ces activités
  2. c’est parce qu’ils sont « faibles » qu’ils ont besoin d’encadrement, d’apprentissage, de régulation, etc.

Ce constat, ainsi formulé,  pourrait être exprimé autrement, comme :

Les élèves sont en difficultés 

Les élèves ont des besoins à l’oral et à l’écrit, etc.

La modification de la formule ne concerne pas seulement le niveau linguistique (remplacer des mots par d’autres), mais il faut l’appréhender comme l’adoption d’une nouvelle vision, une nouvelle position, une nouvelle logique, etc. qui aboutit à l'action : agir autrement.

Au lieu de supprimer  des activités, des contenus, des savoirs, etc. et au lieu de proposer des ersatz pédagogiques,  parce que le élèves n’arrivent pas à les assimiler, il fallait proposer des contenus, des savoirs adéquats, compatibles avec le degré de besoins détectés, avec le niveau d’acquisition mesuré, etc. pour justement proposer une VRAIE solution à un VRAI problème.

Conclusion; ces difficultés et ces besoins deviennent, dans cette perspective, sous forme d'activités, de savoirs, de savoir-faire, etc. , des objets d'enseignement et d'apprentissages

C’est à ce moment-là, qu’on pourrait faire valoir des choix clairs et délibérés, viser les vraies difficultés, surmonter les obstacles véritables.

voir aussi les liens suivants:

http://baaziz-kafgrab.e-monsite.com/pages/divers-didactique/baisse-de-niveau.html

http://baaziz-kafgrab.e-monsite.com/pages/divers-didactique/eleves-en-dificultes.html

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 12/12/2019

Ajouter un commentaire