Apprenons juste, apprenons mieux !

 

 L'approche par les compétences(APC): une voie à expérimenter!

(une lecture dans  la conception de Xavier Roegiers, 2006)

  1. Préliminaires :
  • 1.1. les principes fondateurs de l'APC:
  • 1.1.1. son aspect pragmatique, opératoire, utilitaire.
  • 1.1.2. allégement des programmes / se limiter à l'essentiel.
  • 1.1.3. accommodation des apprentissages à la vie réelle.
  • 1.1.4. centration sur les intérêts/ les préoccupations des apprenants.
  • 1.1.5. importance de l'enseignant/expert qui n'est plus simple exécutant.

  • 1.2. les obstacles auxquels se heurte l'APC:
  • 1.2.1. la problématique de définition du concept «compétence»:
  • 1.2.1.1. selon le linguiste (cf. Chomsky et la grammaire générative et transformationnelle).
  • 1.2.1.2. selon le juriste (compétence=pouvoir juridique).
  • 1.2.1.3. selon le pédagogue (cf. Moirand (1980), De Ketele (1992), Roegiers(2001))
  • 1.2.2. intervention du non-initié:
  • 1.2.2.1. le cas de journalistes supervisant des pages pédagogiques.
  • 1.2.2.2. le cas de certains traducteurs amateurs.
  • 1.2.2.3. le cas de personnes n'ayant pas suffisamment bénéficié de formation.
  • 1.2.3. le manque de formation et d'information:
  • 1.2.3.1. manque de sessions de formation au profit des enseignants.
  • 1.2.3.2. rareté de documentation.
  • 1.2.3.3. peu de concertation et d'information

 

  • 1.3. les compétences dans la littérature pédagogique officielle:
  • 1.3.1. le livre blanc
  • 1.3.1.1. la compétence stratégique (acquisition des différentes valeurs humanistes ...)
  • 1.3.1.2. la compétence méthodologique (méthodes de pensées, techniques de recherches...)
  • 1.3.1.3. la compétence culturelle (être fier de sa culture et ouverture sur l'extérieur)
  • 1.3.1.4. la compétence communicative (communiquer oralement et par écrit)
  • 1.3.1.5. la compétence technologique (maîtrise des TICE/de l'outil informatique))
  • 1.3.2. les manuels scolaires:
  • 1.3.2.1. les intentions affichées s'appuient sur l'APC.
  • 1.3.2.2. les contenus des manuels respectent partiellement l'APC.

 

  1. Qu'est-ce que les compétences ?

 

  • 2.1. les compétences transversales: toute compétence développée par plusieurs disciplines en même temps: «résumer un texte»/ «synthétiser des documents» etc. peuvent être construites par le français, l'arabe, l'histoire géographie, la philosophie, ...

 

  • 2.2. les compétences disciplinaires:
  • 2.2.1. les compétences de base: 2 à 3 compétences annuelles (compétence au collège=période)
  • 2.2.2. les compétences finales ou OTI (Objectif Terminal d'Intégration): l'ensemble des compétences de base (OTI= 6 périodes).

 

  • 2.3. les composantes de la compétence:
  • 2.3.1. les contenus: tout savoir traduisible en objectifs (savoirs déclaratifs, procéduraux, conditionnels).
  • 2.3.2. les capacités: savoir-faire, savoir-être, savoir agir, savoir mobiliser, ...
  • 2.3.3. les objectifs: capacités exercées sur les contenus. (être capable de...)
  • 2.3.4. l'intégration: processus intellectuel, cognitif, culturel, etc. d'investissement des ressources (savoirs (contenus), savoir faire/être/agir/mobiliser (capacités) dans une situation opérationnelle.

 

  • 2.4. définition de la compétence:
  • 2.4.1. «Une compétence est la possibilité, pour un élève, de mobiliser un ensemble de savoirs, de savoir-faire et de savoir-être pour résoudre des situations. L'élève exerce une compétence en résolvant des situations. Pour vérifier si l'élève a acquis la compétence, l'enseignant lui soumet une situation nouvelle qui est le témoin de la compétence» Roegiers.

 

 

  • 2.5. principes de formulation d'une compétence
  •  2.5.1.  formulation précise, même réalité pour tout le monde
  • 2.5.2. garantir son aspect intégratif
  • 2.5.3.  déterminer ce qui est attendu de l'élève ( objectif  de l'activité)
  • 2.5.4. préciser les consignes
  • 2.5.5. fait référence à plusieurs situations (famille de situations)
  • 2.5.6. se réalise à travers un ensemble de supports
  • 2.5.7. en rapport avec la vie réelle
  • 2.5.8. situation concrète / réaliste 
  • 2.5.9.   évaluable

 

  • 2.6. exemples de formulation d'une compétence:

           2.6.1.  exemple- canevas « En situation de communication significative, produire un écrit d'une dizaine de lignes, aux temps convenables, sur la base   d'un support écrit de 5 à 10 lignes ».

            2.6.2. exemple pour la compétence « récit » : «  en situation de communication significative (examen, concours, créativité, ...), produire un récit (nouvelle, conte, fait divers, compte rendu, ...) (2.5.2./2.5.5./2.5.7/2.5.8) d'une dizaine de lignes, aux temps du récit, sur la base d'un titre/d'une image....(2.5.3/2.5.4/2.5.6) ».

 

  • 3. la situation problème:

 

3.1. la situation problème didactique : présente, sous forme d'exercices/ d'activités, ...  dans chaque séance d'enseignement/ apprentissage, elle propose l'apprentissage des ressources et des connaissances nouvelles et ponctuelles.

3.2. la situation problème cible 

3.2.1. la situation problème cible d'intégration: 2 à 3/année, programmées à la fin d'une séquence/ d'un module/ d'une période, elle fait apprendre l'intégration des ressources dans des productions significatives et cohérentes.

3.2.2. la situation problème d'évaluation : survient après la situation problème cible d'intégration et évalue le degré d'acquisition de la compétence préétablie.

 

 

Situation problème didactique / situation de découverte

 

Situation problème d'intégration / situation cible / situation d'évaluation

  • - Vise des / apprentissages / ressources nouveaux (S /SF / SE / SE avec...).

 

  • - Résolution collective / par groupes

 

  • - Les apprentissages sont limités et précis (S / SF / SE / SE avec ...)

 

  • - Vise des objectifs didactiques (apprentissages ponctuels)

 

  • - Formulée sous forme d'une énigme / d'un problème à résoudre à partir de données, de support, de faits...

 

  • - Les ressources sont nouvelles

 

  • - Situations de découverte
  • - Vise l'intégration / l'évaluation des apprentissages / la mobilisation des ressources

 

  • - Résolution individuelle

 

  • - Vise essentiellement l'apprentissage de l'intégration (S / SF / SE / SE avec... déjà appris).

 

  • - Préparer l'élève à la vie réelle ou professionnelle.

 

  • - Formulée pour favoriser le réinvestissement des apprentissages / l'intégration des ressources

 

  • - Les ressources sont déjà acquises

 

  • - Situation - cible.

 

       3.3. composantes de la situation problème :

           3.1. Le support : l'ensemble des documents/ éléments matériels présentés aux élèves (texte,image, citation ...)

           3.2. Les informations : sont présentées aux élèves soit pour l'exploitation soit pour le   parasitage.

           3.3. La consigne, la tâche : ce qui est attendu de l'élève.

 

          3.4. élaboration de la situation problème ;

      3.4.1. contient l'objectif de la résolution du problème proposé

  • 3.4.2. mettre l'élève dans la peau de celui qui résout le problème
  • 3.4.3. conçue sous forme de fiction / récit
  • 3.4.4. s'appuie sur un document authentique
  • 3.4.5. situation nouvelle (mais les ressources sont déjà acquises)
  • 3.4.6. utilise un langage clair, direct / s'adresse à l'élève.
  • 3.4.7. conçue sous formes de phrases courtes / plusieurs phrases
  • 3.4.8. introduire des éléments de parasitage (surtout pour des élèves avancés).

 

           3.5. exemple de situation problème d'intégration ou d'évaluation :

    3.5.1. Exemple de situation d'intégration : Situation « Tantine (proposée par Roegiers):

Le 3 septembre 2006

Bonjour, Boubacar,

J'espère que tu es bien rentré chez ta maman.   A quelle heure es-tu arrivé à la gare des bus ? Qu'as-tu fait alors pour aller jusque chez toi ? Comment tes frères et sœurs t'ont-ils accueilli ?

Si je t'écris aujourd'hui, c'est aussi parce que je ne sais plus comment faire pour lire une cassette vidéo. J'ai branché la TV et le magnétoscope. Que dois-je faire ensuite ?

Je t'embrasse, et j'espère te revoir bientôt à la maison.

Tantine Alima

Tu es allé passer quelques jours chez ta tantine Alima. Elle t'écrit cette lettre une semaine plus tard. En 10 lignes, écris à ton tour une lettre à ta tante.

1. Réponds à chacune des questions qu'elle pose.

2. Explique-lui ce qu'elle doit faire pour lire une K7 vidéo, en utilisant l'impératif.  Utilise le mode d'emploi ci-contre.

Mode d'emploi

1. Brancher la TV et le magnétoscope.

2. Les allumer tous les deux.

3. Introduire la K7 vidéo.

4. Appuyer sur le bouton « play ».

3. Termine la lettre à ta manière.

 

  • 4. Activités d'intégration et organisation des apprentissages:

  • 4.1. De Ketele : 5 types d'activités :
  • 4.1.1. de découverte: apprentissages nouveaux, ressources, contenus (exemple: apprendre la conjugaison des verbes au passé simple: groupes, terminaisons, ...)
  • 4.1.2. de systématisation: organisation des apprentissages, apprentissage des capacités..(reconnaître quelques valeurs aspectuelles et modales des verbes conjugués au passé simple/ réemployer le passé simple dans des phrases)
  • 4.1.3. de structuration: mise en relation des connaissances, leur donner une signification (utiliser le passé simple dans des situations de narration)
  • 4.1.4. d'intégration: mise en relation des connaissances antérieures et nouvelles / réorganisation des représentations et des capacités internes en fonction des situations nouvelles / mobilisation des ressources - jusque là «cloisonnées»- en vue d'une utilisation ou d'une exploitation selon un objectif précis/ intervient au terme des apprentissages qui forment un tout significatif. (écrire un récit où l'on emploie le passé simple)
  • 4.1.5. d'évaluation

 

          4.2. Caractéristiques des activités d'intégration :

          4.2.1. Participation active de l'apprenant.

          4.2.2. Mobilisation des ressources dans une situation significative en vue de résoudre un problème.

          4.2.3. Orientation de l'activité vers la construction / le développement d'une compétence.

          4.2.4. Activité ayant un sens, proche de la vie réelle.

         4.2.5. Proposition d'une situation nouvelle.

 

            4.3. Organisation des apprentissages selon l'APC

  • 4.3.1. Evaluation diagnostique des compétences ou de l'OTI précédents en début d'année.
  • 4.3.2. Répartition raisonnée des apprentissages ponctuels relatifs aux ressources durant X semaines / séquences.
  • 4.3.3. Consacrer la semaine Xn+1 aux OII (développement et affinement des compétences de base).
  • 4.3.4. Durant la semaine Xn+1: résolution de situations complexes significatives qui reflètent les degrés d'acquisition de la compétence de base.
  • 4.3.5. Ces semaines Xn+1peuvent être réservées à l'évaluation formative / à la régulation..
  • 4.3.6. deux formes d'intégration:

1ère

R1

R2

R3

R4

apprendre l'intégration partielle

R5

R6

Module d'apprentissage de l'intégration

Module d'évaluation

 

2ème

R1

R2

R3

R4

R5

Module d'apprentissage de l'intégration

 

Module d'évaluation

 

 

R : ressource (savoir, savoir faire, savoir être, savoir agir, ....)

Ressources : les heures nécessaires à la construction d'une compétence.

Module d'intégration : environ une semaine ou les séances nécessaires.

Module d'évaluation : le séances nécessaires.

 

  • 5. L'évaluation d'une compétence:

      5.1. conditions de réussite :

  • 5.1.1. Formulation de la compétence susceptible d'être évaluable.
  • 5.1.2. Formulation précise et sans ambiguïtés.
  • 5.1.3. Nombre réduit des compétences (2 ou 3 annuelles): éviter la désintégration)
  • 5.1.4. Epreuves conçues sous forme de situations complexes, offrant à l'élève plus d'une chance (2/3 consignes.

 

            5.2. Le principe « critère » :

  • 5.2.1. L'objectivité nécessite l'unanimité / le consensus sur les critères
  • 5.2.2. La critère de correction: c'est une valeur, condition que le sujet doit respecter.
  • 5.2.3. deux types de critères: a/- critères minimaux: évaluation de la compétence/ nécessaires pour juger de la compétence.

                                            b/- critères de perfectionnement : complémentaires.

  • 5.2.4. La maîtrise du critère: seuil de tolérance (base 2/3 = maîtrise de 2 /3): la compétence est acquise si 2 critéres sur trois sont respectés.
  • 5.2.5. L'autonomie des critères / Limitation du nombre de critères
  • 5.2.6. L'explicitation des critères (contrat docimologique à passer avec l'apprenant)
  • 5.2.7. La délimitation des critères dépend des types et des genres. (cohésion / cohérence / référence...)
  • 5.2.8. Formulation: ce critère est-il une composante essentielle pour évaluer cette compétence?.

 

            5.3. - Le principe de « l'indicateur »

  • 5.3.1. but: neutraliser l'approximation / l'interprétation
  • 5.3.2. observable en situation
  • 5.3.3. plusieurs indicateurs pour un seul critère
  • 5.3.4. indicateurs qualitatifs: lisibilité,....
  • 5.3.5. indicateurs quantitatifs: nombre de réponses.

 

  • 5.4. La grille d'évaluation:

( relative à la situation problème « tantine » susmentionnée)

5.4.1.

 

C1. Pertinence de la production

C2. Cohérence du récit

C3. Correction de la langue

C4. Originalité de la production

Consigne 1

L'élève reçoit le point s'il répond au moins à deux questions de la lettre

                             /1

L'élève reçoit le point si les réponses qu'il donne ont du sens

                        /1

L'élève reçoit le point si deux tiers des formes au passé composé sont correctes            /1

 

 

 

L'élève reçoit

 le

point

s'il introduit dans sa lettre

un

élément qui

n'était

 pas demandé dans les consignes

                        /1

Consigne 2

L'élève reçoit le point si les conseils sont les bons, et s'il a utilisé des formes à l'impératif            /1

L'élève reçoit le point si les instructions données sont articulées entre elles                 /1

L'élève reçoit le point si deux tiers des verbes mis à l'impératif sont corrects            /1

Consigne 3

L'élève reçoit le point s'il termine la lettre de manière personnelle                                    /1

L'élève reçoit le point si la fin de la lettre est bien articulée au reste

                        /1

L'élève reçoit le point si 2/3 des phrases sont bien structurées S+V+C                        /1

 

                             /3

                        /3

                        /3

            /1

 

 

Commentaires (5)

KOUAKOU
  • 1. KOUAKOU | 07/05/2018
Bonjour je suis prof d'informatique à Abidjan en Côte d'Ivoire, j'aimerais avoir un exemple de fiche de déroulement de cours et si possible d'évaluation s'il vous plait. Merci de bien vouloir me répondre par mail.Cordialement...
khaled
  • 2. khaled | 14/06/2010
apc et formation professionnelle
mohamed
  • 3. mohamed | 01/03/2010
bonsoir je suis un prof de scienc physiques à marrakech svp je voudrais un exemple de fiche d'évaluation concernant l'enseignement de physique ou chimie dans l approche par compétence merci de me répondre sur mon émail
le modérateur
  • 4. le modérateur | 24/03/2009

L'enseignement/apprentissage du lexique jouit, dans le cadre de l'approche par compétences, du statut de "ressources", c'est à dire savoir, savoir-faire et savoir être.
Les apprenants doivent d'abord apprendre le sens et les significations des mots, expressions, concepts, ..(utilisation des dictionnaires, présentation dans un contexte: phrases, texte, ..), ils sont appelés ensuite à comprendre quand, où et pourquoi les utiliser avant de s'approprier, psychologiquement, l'emploi du lexique donné dans des situations de communication.

Concrètement, voilà un exemple:le lexique de la peur (qui n'est qu'une seule ressource à combiner justement à d'autres ressources pour construire une compétence donnée)

1. Savoir: comprendre le sens des mots relatifs à ce thème: trembler, cheveux hérissés, yeux écarquillés, angoisse, fléchir, ...
2. savoir-faire: rattacher le lexique assimilé et appris à des descriptions psychosomatiques,(situations à diversifier).
3. savoir être: à travers des simulations, des jeux de rôle, des dramatisations, etc. utiliser, mimer, s'imprégner, vivre ces émotions et ces sentiments.

4. Intégration: produire, dans des situations de communication significatives, complexes, vraisemblables, ...des textes /des discours où l'on doit "mobiliser" et le lexique retenu relatif à la peur et d'autres ressources grammaticales, énonciatives, ... composant la compétence retenue
il va sans dire que les ressources acquises durant les différentes activités, séquences, ... nécessitent de temps en temps des intégrations partielles, pour aboutir enfin, vers la fin de la période(au collège periode égal semestre) à une intégration finale des différentes ressources propres à tel aspect typologique ou générique.
laila
  • 5. laila | 23/03/2009
bonsoir je ss laila élève prof au cpr svp je voulais des inf concernant l'enseignement du lexique dans l approche par compétence merci de me répondre sur mon émail

Ajouter un commentaire

 
×