Bibliographie de base pour l'enseignant de français.

 

Bibliographie de base pour l’enseignant de français :

 

                      Une formation performante s’alimente de trois ressources : l’empirisme (expérience personnelle acquise au fil des années à partir du terrain), la concertation avec les collègues (débats, réunions pédagogiques,  ..) et la documentation. Cette dernière, qui s’appuie sur les différentes recherches menées ça et là, est issue des champs scientifiques diversifiés et d’approches plurielles (linguistique, poétique, sociologique, sémiotique, psychologique, philosophique, …). Ces réflexions portent sur l’expérience de l’homme en général et sur les connaissances humaines en particulier (langage, culture, histoire, …). Elles ne seront, par conséquent, que porteuses d’idées nouvelles, d’expériences théoriques et pratiques, de références socioculturelles, qu’il faudrait évidemment, dans la perspective d’une exploitation en classe et dans l’optique d’une transposition didactique, repenser en fonction de la réalité sociopédagogique locale ( contexte scolaire, besoins divers, préoccupations, finalités, …). En effet, la récupération par l’école de ces différentes conceptions nécessite de la part du praticien, un effort de didactisation, autrement dit, un effort praxéologique rigoureux et structuré, qui transforme les savoirs savants et livresques en savoirs enseignés et appris, donc adaptés aux besoins réels des apprenants.

 

                          Par ailleurs, l’action d’enseignement/apprentissage, régie par des spécificités socioculturelles et spatiotemporelles déterminées, devrait être perçue tour à  tour dans la richesse de ses interactions (institutionnelle, sociale, psychologique, …) et dans la globalité de ses composantes (enseignant, apprenant, savoir, méthodes, ..).

 

                         Dans ce même ordre d’idées, l’enseignement/apprentissage qui constitue un creuset vers lequel  converge un grand nombre de disciplines en étroite relation avec les problématiques essentielles de la connaissance, de la culture et de la science, requiert une formation pluridimensionnelle et pluridisciplinaire solide, aussi bien académique/théorique que pratique/didactique.

 

                        A ce niveau, la didactique, définie comme « l’art d’enseigner », est une discipline qui s’inspire « fatalement » de plusieurs sciences connexes appartenant à des domaines cognitifs hétéroclites. Aussi, l’enseignant, de par son travail, avant d’être simple praticien, est-il linguiste, psychopédagogue, sociologue, sémanticien, poéticien, légiste, … C’est dans ce sens que nous mettons à la disposition des enseignants cette bibliographie sélective qu’ils auront à compléter et qui couvre grosso modo les sciences susceptibles de promouvoir une formation globale et constructive.

 

                        Notons, enfin, que d’une part, les ouvrages cités infra appartiennent non seulement à la recherche fondamentale purement spéculative mais aussi à la recherche appliquée et répondent parfois à des soucis de compilation et d’initiation, et que d’autre part la séparation des domaines n’est ici qu’une contrainte méthodologique étant donné l’interaction et la complémentarité qui leur sont inhérentes.

 

 

1.La didactique (évaluation, lecture, écrit, ..):

Adam JM, 1984, Le récit, PUF, paris

Adam JM, 1991, Les textes, types et typologies, Nathan-université, paris

Coste d et Galisson R, Dictionnaire didactique des langues étrangères, Hachette, Paris

De Landsheere, Evaluation continue et examens, précis de docimologie, Labor-Natahn.

Gaonac’h D, 1988, Théories d’apprentissage et acquisition d’une langue étrangère, Credif

Hamon Ph, 1981, Introduction à l’analyse du descriptif, Hachette, Paris.

Holec H, 1988, Autonomie et apprentissage des langues étrangères, Hatier, Paris

Lundquist L, 1983, La cohérence textuelle : syntaxe, sémantique, pragmatique, Nordish-koulag, copenhague.

Lundquist L, 1983, L’analyse textuelle : méthodes et exercices, Cedic, Paris.

Moirand S, 1979, Situations d’écrit, Clé international, Paris.

Moirand, S, 1982, Enseigner à communiquer en langue étrangère, F. Hachette, Paris.

Schmidtt, MP et Viala, A, Savoir lire, Didier, Paris.

Tagliante, C, 1991, L’évaluation, Clé international, Paris.

Veslin, OJ, 1986, Corriger des copies, évaluer pour former, Hachette, Paris.

Vigner, G, 1979, Lire, du texte au sens, Clé international, Paris.

Vigner, G, 1980, Didactique fonctionnelle du français, Didier, Paris.

 

2.      Les sciences de l’éducation (sociologie, psychologie, philosophie, ..)

Altet, M, 1994, La formation professionnelle des enseignants, PUF, Paris.

Astolfi, JP, 1992, L’école pour apprendre, ESF, Paris.

Bourdieu P et Passeron, JC, 1970, La reproduction, 2d. Minuit

Cherkaoui, M, 1989, Sociologie de l’éducation, Que sais-je ? PUF, Paris

Cousinet, R, 1959, Pédagogie de l’apprentissage, PUF, Paris.

Dewey, J, 1968, Expérience et éducation, Armand Colin, Paris

Durkheim, E, 1992, Education et sociologie, Alcan, Paris

Freinet, C, 1994, Essai de psychologie sensible, Le seuil, Paris.

Ibn Khaldoun, Al Moqadima (Prolégomènes).

Mager, RF, Comment définir les objectifs pédagogiques, PUF, Paris.

Meirieu, Ph, 1987, Apprendre, oui, …mais comment, ESF, Paris.

Reboul, O, 1980, Qu’est-ce qu’apprendre ?, PUF, Paris.

Richterich, R, Besoins langagiers et objectifs d’apprentissage, Hachette, Paris

 

             3.Les sciences du langage (linguistique, sémantique, stylistique, …)

 

Austin, JL, 1970, Quand dire, c’est faire, Seuil, Paris.

Benveniste, E, 1974,  Problèmes de linguistique générale, Gallimard, Paris

Courtés, J, 1976,  Introduction à la sémiotique narrative et discursive, Hchette, Paris

De Saussure, F, 1974, Cours de linguistique générale, Payot

Fontanier, P, 1968, Les figures du discours, éd. de 1830, Flamarion.

Genette, G. 1972, Figures III, Seuil, Paris

Greimas, AJ, 1972, Essais de sémiotique poétique, Larousse

Guiraud, P, 1957, La stylistique, Que sais-je ?, PUF, Paris

Jakobson, R, 1963, Essais de linguistique générale, éd. minuit,

Mainguenau, D, 1990, Pragmatique pour le discours littéraire, Bordas, Paris

Propp, V, 1973, Morphologie du conte, Seuil (coll. Points), Paris

Searle, JP, 1972, Les actes du langage, Herman, Paris.

Todorov, T et Ducrot, O, 1972, Dictionnaire encyclopédique des sciences du langage, Seuil, Paris.

Weinrich, H, 1973, Le temps, Seuil.

 

4.Analyses et approches littéraires et poétiques :

Adam, JM, 1989, Le texte descriptif, Nathan, paris.

Delas, D, 1980, Guide méthodologique de la poésie, Nathan, Paris

Joubert, JL, 1970, La poésie, Armand Colin.

Ubersfeld, A, 1978, Lire le théâtre, 2d, sociales.

Déjeux, J, 1973, Littérature maghrébine d’expression française, éd, Naoman, Ottawa.

Girard, Ouellet, Rigoult, 1978, L’univers du théâtre, PUF , Paris.

Goldenstein, JP, 1980, Pour lire le roman, Bruxelles- Paris.

Hamon, Ph, 1981,  Introduction à l’analyse du descriptif, Hachette

 Hamon, Ph  1991, La description littéraire, Macula

Khatibi, A, 1979, Le roman maghrébin, SMER, Rabat

Mieke, Bal, 1977, Narratologie, Klincksiek

Morrier, H, 1978, Dictionnaire de poétique et de rhétorique, PUF, Paris.

 

5.      Dictionnaires, Grammaires :

 

Le Petit Robert, le DFC (dictionnaire du français contemporain), Larousse

Blanche Benveniste, 1969, L’orthographe, Maspero

Capelle-Frerot, Grammaire de base du français contemporain, Hachette.

Chevallier, 1964, Grammaire du français contemporain, Larousse.

Wagner, RL, et Pinchon, J, 1962, Grammaire du français, classique et moderne, Hachette Université.

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×