Corriger les questions ouvertes

... en cette période des examens !

 

La correction des questions ouvertes est parfois problématique. Certains notent la réponse d'une manière globale, d'autres prennent en considération le type de la question et le type du savoir ou du savoir-faire évalués. Voici des repères qui pourront aider à corriger ce type de questions avec la plus grande objectivité et la plus grande tranquillité de conscience.

1- lors de la conception de l'épreuve, il est fondamental de concevoir, simultanément, les éléments de réponse, en tentant de prévoir dans un premier temps toutes les réponses possibles. Ce qui permettra de réduire le risque de l'erreur lors de la notation.

2- lors de la notation, il est fondamental de respecter un critère essentiel de la rigueur de l'évauation, à savoir la validité. une question valide évalue exactement ce qu'elle est censée évaluer; c'est-à-dire qu'on ne peut pas sanctionner les erreurs de langue dans une question qui évalue la compréhension; on ne peut pas sanctionner une erreur d'orthographe quand on évalue le lexique, etc.

exemple: Où se passe l'histoire? - l'histoir se pace à Fès. (c'est une question de compréhension et non de langue); ceci répond à un critère fondamental de l'évaluation qui est la validité.

3- Lors de la conception des questions, éviter d'utiliser des concepts théoriques et formels qui n'appartiennet pas au domaine de la langue naturelle (de communication) : exemple: quels sont les protagonistes de l'incipit?, Complétez par le schéma narratif. (NB: ces contenus sont à bannir même lors des apprentissages ordinaires)

4- lors de la correction, veiller à accepter, au moins proportionnellement, des réponses rapprochées, qui suggérent un soupçon de maitrise d'une notion, d'une règle, etc. Ceci est un indice qu'il y a eu réellement un apprentissage qui demeure certes incomplet et balbutiant, mais qui pourrait s'améliorer lors du compte rendu de devoir et des remédiations. Il s'agit d'une vision positive et formative de l'évaluation

5- Lors des apprentissages ou des exercices ou des séances de préparation,, depuis le début de l'année, initier les élèves aux types de questions qui seront posées lors des évaluations; Pour cela, travailler, à côté des contenus, la dimension méthodologique de l'évaluation (type de questions, type de réponses attendues, type de langage utilisé, type de phrases, etc.) sous forme d'activités pratiques et non seulement sous forme de conseils oraux.

 

Ajouter un commentaire