Evaluer la compréhension

évaluer une compréhension qui devait avoir fait l'objet d'apprentissage !

 

La compréhension est un ensemble de processus mentaux, psycho-cognitifs et intellectuels capables d’aider un individu à mieux percevoir les savoirs et les connaissances issus du monde qui l’entoure (y compris du monde scolaire).

La compréhension est une capacité interdisciplinaire qui traverse toutes les disciplines ; c’est la capacité qui est visée après les phases d’observation ou d’expérimentation. On ne peut pas interpréter des données, réagir à un quelconque phénomène, s’exprimer sur un thème, etc. si on n’a pas préalablement compris le sens, la portée, la teneur de tel ou tel contenu (scientifique, linguistique, culturel, etc.).

L’évaluation de la compréhension vient donc logiquement mesurer le degré d’assimilation des différents contenus  à travers l’ensemble des processus psycho-cognitifs mis en œuvre.

Mais, l’observation des pratiques scolaires actuelles renseigne sur l’état des lieux suivant :

  1. La capacité de compréhension n’est pas prise en charge, en tant que telle,  par les enseignements et elle n’est pas intégrée aux apprentissages tant pour les disciplines dites non linguistiques (DNL) que pour les disciplines linguistiques
  2. Ce qu’on croit être de la compréhension se réduit à des activités de formulation de questions (voir le lien suivant: ) qui « maintiennent le lecteur dans une compétence de surface» (Giasson) 
  3. L’évaluation de la compréhension en tant que telle n’est pas prise en charge explicitement par les DNL
  4. L’évaluation de la compréhension par le français donne lieu aux remarques suivantes :
  • La plupart des questions posées renvoient à des contenus formels et descriptifs (quel est le type de texte ?, donnez une définition de ……….? ….)
  • Certaines questions ne nécessitent pas la lecture du texte, leurs réponses sont à repérer dans la surface du texte
  • Certaines questions n’exigent pas un effort de réflexion (inférence, déduction etc.) ; elles risquent d’être copiées/collées à partir du texte : certaines questions de repérage par exemple
  • Certaines questions dans des épreuves données visent la même capacité (ou bien le repérage, l’appariement, la justification, etc.)

Comprendre, c’est dégager le sens d’un contenu (texte, image, graphique, etc.) qui est reconnu par tous. Un contenu ne peut donner qu’un seul sens (c’est l’interprétation qui pourrait ouvrir la voie à la construction d’une pluralité de sens) (NB: les réponses des élèves pourraient être exprimées différemment en renvoyant au même sens, c'est pourquoi, il peut y avoir beaucoup de réponses différentes mais correctes). Pour une épreuve, et en fonction des objectifs docimologiques retenus, des besoins des élèves en apprentissage, on peut prévoir des items pour évaluer la compréhension et d’autres (moins) pour évaluer l’interprétation.

Mais avant, il faut aider les élèves, au cours des leçons et d'une manière contractualisée, à développer des capacités de compréhension pour éviter d’évaluer quelque chose que les élèves n’ont pas appris. 

Pour l’apprentissage, on peut recourir aux procédés suivants:

  • Dégager le sens d’un mot à partir de plusieurs significations
  • Dégager le sens d’un mot ou d’une expression à travers le contexte linguistique et textuel immédiat
  • Remettre un paragraphe ou des idées en ordre (la remise en ordre est une activité de compréhension ; elle ne peut pas être une activité de production : lors de la remise en ordre, l’élève fait preuve de compréhension, il ne produit rien, il ne produit même pas un sens, il le remet en ordre ; et même si on admet qu'il produit du sens, la construction du sens relève de la compréhension)
  • Reformuler un contenu
  • Rechercher des réseaux de sens (champ lexical, sémantique, etc.)
  • Dégager des pronoms de reprise et des procédés d’anaphore : cohérence d’un texte)
  • Etc.

Pour l’évaluation, il est primordial de prévoir des questions ou des items qui visent le contenu du texte : les personnages, la cadre spatiotemporel, les actions, les informations explicites ou implicites, le déplacement des personnages, leurs projets, la progression d’une idée, le sens d’un lien logique, etc.

 

 

Ajouter un commentaire