L'unique moyen qui fournit encore de bons et loyaux services! autant le réhabiliter....

 

 

                  Le tableau est en passe de devenir, malheureusement, le seul moyen utilisé en classe de français à défaut de moyens audiovisuels ou scripturo-iconiques. C’est pourquoi il est essentiel d’en rationaliser l’utilisation et d’en rentabiliser l’exploitation. L’examen de l'état des lieux révélerait, dans la plupart des cas, une exploitation hasardeuse et sans progression étudiée. On y porte, assez souvent en vrac, les contenus à retenir pour les traces écrites, les explications occasionnelles, les consignes, … Toutefois, une utilisation consciente et finalisée permettrait, inconsciemment et à la longue, tour à tour la visualisation de la progression des activités et l’éducation des élèves à l’ordre et à l’organisation. C’est ainsi qu’il faut réserver :

 

  1. le volet gauche : aux éléments qui permettent d’orienter l’activité, en y portant, d’une manière claire et ordonnée, les objectifs, les consignes écrites, les questions relatives à la compréhension écrite, …
  2. le milieu : à tous les contenus et tous les savoirs qui vont être retenus pour les traces écrites (phrases de présentation, règles de fonctionnement, schémas conceptualisants, phrases d’élèves, définitions, notions expliquées, …)
  3. le volet droit : à tout adjuvant qui est au service de l’activité tels les exercices d’évaluation formative, les explications ponctuelles et occasionnelles, les dessins, les « brouillons », …

 

                    Il est fondamental de respecter, lors de l’utilisation du tableau, les principes suivants :

 

1. il n’est pas obligatoire de tout porter au tableau au risque d’encombrer les élèves avec une masse d’informations qui dépasserait leurs capacités de perception ; mais essayer de noter l’essentiel, en fonction des besoins des élèves, qui fera l’objet de traces écrites.

 

2. il est recommandé pédagogiquement d’utiliser des COULEURS différentes en vue d’attirer l’attention des élèves, imbus d’une culture des couleurs prodiguée par la rue et les médias, sur un fait linguistique donné, sur un phénomène textuel déterminé ; ...

 

3. encourager, autant qu faire se peut et graduellement, les élèves à prendre en charge l’écriture au tableau.

 

 

 

 

 

 

 

 

le volet gauche :

 

 

éléments qui permettent d’orienter l’activité, en y portant, d’une manière claire et ordonnée, les objectifs, les consignes écrites, les questions relatives à la compréhension écrite, …

 

Date +

Titre de l’activité + référence, etc

 

le milieu :

 

tous les contenus et tous les savoirs qui vont être retenus pour les traces écrites (phrases de présentation, règles de fonctionnement, schémas conceptualisants, phrases d’élèves, définitions, notions expliquées, …

 

 

le volet droit :

 

 

tout adjuvant qui est au service de l’activité tels les exercices d’évaluation formative, les explications ponctuelles et occasionnelles, les dessins, les « brouillons », …

 

 

 

Commentaires (2)

abdellah
  • 1. abdellah | 25/09/2015
c vraiment un effort à louer, merci bcp. je me demande si c'est possible de diviser la partie du milieu en deux autres volets !
B. Hicham
C'est vraiment un effort rarissime à saluer. Les orientations de ce site sont tellement utiles et rassurantes. Merci de cet esprit de partage, de clarté et de bonne foi. Sincèrement.

Ajouter un commentaire

 
×