Créer un site internet

Production écrite: "mots-clés"

Comprendre la totalité du libellé du sujet.

 

On a tendance, lors de l’étude du libellé du sujet de production écrite, à appliquer une stratégie qui s’articule autour de la notion de « mots-clés ». On propose le sujet et on demande aux élèves de dégager les mots-clés. On s’évertue ensuite à « gratifier » certains mots (généralement de la catégorie des noms) d’un statut supérieur et on compte sur cette opération pour rapprocher le sens de la consigne de l’entendement des élèves. Ces mots, qualifiés de clés, ne dépassent pas globalement 30% de l’ensemble des mots contenus dans le libellé.

À partir de ce fait, on peut déduire les conclusions suivantes :

  1. La notion de « mots-clés » suppose que leur assimilation pourrait régler le problème de la compréhension du libellé du sujet.

  2.  La notion de « mots-clés » est à la fois sélective et exclusive ; elle suppose la neutralité  des mots restants en les dotant d’un statut ornemental ou superflu.

  3. La notion de « mots-clés » vise généralement des noms à contenus thématiques, qui sont certes importants mais insuffisants, puisque le libellé du sujet implique des savoirs, des savoir-faire et des capacités.

  4. La notion de « mots-clés » ne peut se substituer aux autres stratégies telles la compréhension de la situation et de la consigne, la planification des ressources, etc.

  5. La notion de « mots-clés » ne pourrait être efficace si le libellé du sujet n’est pas bien formulé ou s’il est lacunaire.

Conclusion : il est préférable de garantir les conditions suivantes :

  1. Une bonne formulation du libellé du sujet, qui doit comporter deux éléments : une situation d’écriture comportant tous les éléments nécessaires pour la compréhension (thématiques, situationnels, linguistiques, socio-culturels, etc.) + et une consigne d’écriture comportant l’ensemble des tâches à exécuter (type de texte, structure, nombre de lignes, etc.). Par exemple : a- pour une argumentation (situation : thèse proposée, antagonistes, type de position, etc.+ consigne : écrire un texte argumentatif (structure, liens logiques, etc.)/  b-  pour une narration (situation : qui ? où ? quand ? etc.) + consigne : texte narratif (étapes du récit, indicateurs, etc.).

  2. Au lieu de la stratégie des « mots-clés », il vaut mieux viser la compréhension de la globalité du libellé du sujet. Parfois ; l’emploi d’un pronom relatif simple ou composé, un petit "i grec" (y) remplaçant un complément de lieu, une inversion du sujet, une nominalisation, etc. pourraient constituer des obstacles cognitifs à l’assimilation de la tâche. Ainsi, en plus d’une compréhension thématique, préconisée par la stratégie des mots-clés, il faudrait également une compréhension syntaxique, lexicale, orthographique, etc.

  3. Une bonne compréhension du libellé dans sa globalité débouche sur le rappel et la planification des ressources adéquates, qui conduiront à une rédaction appropriée.

Finalement, la notion des "mots-clés" est une réalité incontestable, mais tous les mots dans un énoncé de production écrite sont des mots-clés.

 

Complément : voici des liens sur ce même site autour de la production de l'écrit :

http://baaziz-kafgrab.e-monsite.com/pages/divers-didactique/de-l-amont-a-l-aval-coherence-pertinence-et-apprentissage-de-l-autonomie.html

http://baaziz-kafgrab.e-monsite.com/pages/divers-didactique/production-de-l-ecrit.html

http://baaziz-kafgrab.e-monsite.com/pages/divers-didactique/production-ecrite.html

http://baaziz-kafgrab.e-monsite.com/pages/divers-didactique/criteres-d-evaluation-d-un-sujet-ecrit.html

 

 

Date de dernière mise à jour : 16/04/2020

Ajouter un commentaire

 
×