Production écrite

.... Comment optimiser la formulation d'un sujet de production écrite de façon à permettre aux apprenants de mieux s'investir sur le plan scriptural et rationaliser l'évaluation de l'écrit?

 

=====================================================================

A toute fin utile

         Ci-après une tentative d'amélioration de la formulation des propositions de sujets de production écrite  pour des épreuves normalisées relatives à l'examen de l'obtention du certificat du cycle collégial.  Il s'agit donc  de repenser tour à tour la conception structurelle  et la formulation des contenus du libellé du sujet.

=================================================================================

       ces cas de sujets de production écrite  exigent une régulation soit au niveau de la formulation, soit au niveau des consignes proposées. Un sujet de production écrite dans un examen diplômant, rappelons-le, doit, en effet, se suffire à lui-même. En outre, il gagnera en efficience s’il est élaboré selon la formule binaire : une situation (quelques indications contextuelles, etc.)  et une consigne (type de texte à produire, etc.) :

 

  • sujet : « Quel métier aimerais-tu exercer plus tard ? justifie ton choix »

1- le sujet visé est explicatif/argumentatif alors que le type préconisé par le cadre de référence est narratif.

2- la consigne « justifie ton choix » n’est pas suffisante ; elle s’apparente plutôt à la rubrique « réagir » qui appartient aux questions de compréhension. Le candidat n’a aucune indication relative au type de texte, à sa dimension, etc. Sa réponse, dans ce cas, sera logiquement  correcte s’il ne donne qu’un seul argument en deux lignes.

 

  • sujet  « tu as visité, en compagnie de tes parents, une grande ville marocaine. Un monument historique a retenu ton attention. Raconte en donnant des informations sur ce lieu ».

1- la consigne comporte des données qui interpellent le texte narratif (raconte) et le texte informatif/explicatif (en donnant des informations) ; ce qui pourrait dérouter les candidats ou, du moins, les mettre devant un dilemme coûteux en temps et en qualité.

2- les éléments de situation « un monument historique a retenu ton attention » fait allusion à un autre type de texte, à savoir la description.

 

  • sujet  « vous avez un camarade de classe qui a quitté l’école pour travailler et aider sa famille. Racontez pourquoi il a pris cette décision et dites ce que vous pensez de lui. »

1- au niveau de la forme, la formulation respecte parfaitement la structure binaire : une situation et une consigne.

2- mais, au niveau de la consigne, l’acte « raconter » ne cadre pas avec le motif « pourquoi ». Le premier renvoie au texte narratif alors que le second fait allusion au texte explicatif. Le candidat pourrait être induit en erreur surtout avec la consigne suivante « vous pensez » qui relève des modalités du jugement et d’opinion. Il aurait été peut-être précis de remplacer « pourquoi » par « les circonstances » et « penser » par «  ressentir » (les sentiments peuvent, en effet, faire partie d’un récit).

3- la consigne « racontez » pourrait être clarifiée par l’explicitation du type de texte « rédigez un texte narratif », car c’est de cela en fait qu’il s’agit.

 

4- formulation possible :

 « Votre camarade a quitté l’école pour travailler et aider sa famille.

 Rédigez un texte narratif dans lequel vous racontez les circonstances de cette décision et ce que vous avez ressenti/ fait. »

 

  • sujet « raconte l’histoire d’une personne qui se drogue, ce que tu as pu faire pour l’aider et comment il a pu se rétablir. »

1- la situation « une personne qui se drogue » est mélangée avec la consigne « raconte ce que tu as  pu faire… », ce qui a engendré une surcharge de consignes et pourrait complexifier la tâche du candidat.

2- la consigne « raconte l’histoire » n’est pas précise.

 

3- formulation possible :

« Une personne de votre entourage s’adonne à la drogue.

Rédigez un texte narratif dans lequel vous racontez ce que vous avez fait pour l’aider. »

 

  • sujet: « rédige un texte dans lequel tu racontes une scène tragique (réelle ou imaginaire) à laquelle tu as assisté. Tout en racontant les événements, tu fais part des sentiments et des réactions qu’ils ont suscités chez toi »

1- ce libellé comporte trois consignes : « rédige un texte », « tout en racontant », « faire part ». La première ne donne pas d’indications sur le type à produire, la seconde n’est pas exprimée directement et la troisième risque de renvoyer les candidats à un genre différent.

2- l’information entre parenthèses pourrait ne pas convenir à l’expression « à laquelle tu as assisté » ou du moins susciter de la confusion auprès des candidats.

 

3- formulation possible :

« Tu as assisté à une scène tragique.

Rédige un texte narratif dans lequel  tu racontes ce que tu as vu et ce que tu as ressenti. »

 

  • sujet: « Imaginez ce que le mendiant a fait de la grosse somme d’argent qu’il a reçue. »
  1. On l’aura compris, il s’agit de rédiger une suite au texte de base, mais le libellé du sujet ne l’explicite  point ; ce sujet appartiendrait plus à une situation d’apprentissage où l’aide de l’enseignant est possible qu’à une situation d’examen où le candidat ne dispose d’aucune aide.
  2. La consigne « imaginez » peut déboucher sur un texte, mais aussi sur une petite phrase. Elle est donc à préciser.

 

  1. Formulation possible :

« D’après le texte, le mendiant a reçu une grosse somme d’argent.

Imaginez  une suite à ce  texte sous forme d’un récit. »

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

 
×