De la documentation à l'information et à la formation!

 

 

Le cahier des textes

 

1. il est réglementé par les notes ministérielles n°  65 et 255 de 1981 où il est question  de l'obligation de la tenue d'un cahier des textes par chaque enseignant.

 

2. il a un seul destinateur (l'enseignant) et plusieurs destinataires (inspecteur, chef de l'établissement, parents d'élèves, élèves, responsables éducatifs, …)

 

3. il est censé traduire la vie didactique réelle de la classe par la mention exacte des activités, des objectifs des devoirs, des exercices et, éventuellement, leurs condition de réalisation.

 

4. il jouit du statut de document juridique et législatif qui pourrait être consulté en cas de litige ou par des commissions d'enquête, …

 

5. le cahier des textes est un document d'établissement: il doit être remis immédiatement après utilisation au responsable administratif concerné (directeur, censeur, surveillant général, …): il demeure consultable; même en cas d'absence de l'enseignant.

 

 

Obstacles et contraintes:

 

 

1. l'ancienneté des notes ministérielles régissant le cahier des textes rend difficile l'application de CERTAINES nouvelles dispositions relatives aux changements que connaît le système éducatif marocain.

 

2. son lectorat pluriel complexifie son statut documentaire: est-il destiné à informer sur la vie de classe ou est-il dédié au simple contrôle pédagogique et administratif?.

 

3.  doit-il être exhaustif et présenter la vie didactique dans ses détails les plus insignifiants ou doit-il se contenter d'en proposer uniquement les grandes lignes?

 

4. le manque d'un "modèle" ou, du moins, d'une conception partagée engendre chez les utilisateurs des pratiques disparates et chez les "contrôleurs" des réactions non homogènes: on insiste ici sur tel aspect, là sur tel autre. 

 

5. l'absence dans les centres de formation initiale d'activités relatives aux documents pédagogiques en général contraint la plupart à se fier à un empirisme qui se révèle parfois insuffisant.

 

Quelques réflexions pour optimiser le cahier des textes:

 

1. concilier l'aspect informatif et l'aspect formatif du cahier des textes

2. en plus des activités ordinaires, mentionner les devoirs écrits à faire en dehors de la classe et à rendre; les contenus des moments du soutien, les activités parallèles....

3. la mention des différents exercices faits ou à faire en classe ou en dehors de la classe.

4. mentionner pour chaque activité (en bref) comme dans l'exemple suivant présenté à titre indicatif: 

Date

objectif

Contenus+ démarche

Evaluation

Pour le: (date)

 

Formulation concise, brève et précise

 

 

Références des activités/ méthodologie adoptée/mots nouveaux présentés ou expliqués …

Différentes activités servant à évaluer le cours en question

(mentionner uniquement les références des exercices)

Différentes activités à faire à la maison

 

 

Commentaires (6)

le modérateur
  • 1. le modérateur | 01/10/2012
Le cahier journal est considéré comme le "brouillon" du projet pédagogique et didactique adopté par l'enseignant, alors que le cahier des textes est perçu comme le projet réellement exécuté.
Le cahier journal est censé rendre compte de la planification des apprentissages et des contenus, que cette planification s'appuie sur le manuel ou sur n'importe quel autre document. Cette planification, qui est le fruit des résultats de l'évaluation diagnostique, permet de répondre aux besoins des élèves au lieu d'adopter le manuel dans sa linéarité ou dans son exclusivisme cognitif et méthodologique. Centrer les apprentissages sur les élèves c'est adapter le manuel à leurs besoins; suivre le manuel à la lettre, c'est imposer aux élèves une démarche qui pourrait ne pas leur convenir.
Naoual
je voudrais savoir comment organiser le cahier journal puisque nous n'allons pas utiliser la pédagogie de l'intégration et merci infiniment
hamid dahmani
  • 3. hamid dahmani | 27/10/2010
Certes le cahier de textes est outil pédagogique très recommandé, il reste pour moi,comme d'ailleurs pour beaucoup d'enseignants,un supplément de travail inutile. Personnellement, j'estime que nous devons quand même planifier notre travail pour donner plus de rigueur à toutes nos activités.
Amina Moustafid
  • 4. Amina Moustafid | 19/04/2010
Je suis très touchée par vos participations si riches!
J'ai découvert ce site qui me semble aussi intéressant car il est fait par les professeurs et pour les professeurs. Nous devons tous y participer pour le bien de nos élèves: wwww.professeurmaroc.anatoile.com
modérateur
  • 5. modérateur | 03/01/2010
Bonsoir M. Rachid
Merci pour votre intérêt.Je trouve votre expérimentation très intéressante: elle permet tour à tour de responsabiliser les élèves et de traduire la vie de la classe dans ses multiples facettes.
je viens de consulter "marocagreg" qui me paraît très riche et qui apporte une valeur ajoutée à l'enseignement/apprentissage du français au Maroc. merci
Idoubiya Rachid
  • 6. Idoubiya Rachid (site web) | 03/01/2010
Je pense que le cahier de texte est essentiel dans l'organisation rationnelle du travail de l'enseignant: c'est en quelque sorte son journal du bord...
Personnellement, je l'utilise soigneusement dans mes classes...
Mais, en plus de cela, je suis entrain d'expérimenter une autre manière d'aborder la chose: un cahier journal de classe fait par les élèves (A tour de rôle, chaque élève y transcrit les traces écrites, les exercices faits hors classe, les activités de recherches et les différents devoirs : productions écrites, exposés, leçons de soutient, etc.) Ceci pour la simple raison que dans le cahier de classe, on peut y transcrire des données qui ne sont pas fidèles à ce qui arrive réellement en classe. Mais, un cahier tenu par les élèves ne peut dire que ce qui s’y déroule effectivement.
NB- Je viens de découvrir votre site et je vous encourage de continuer dans la même voix : des sujets de terrain, issus de l’expérience et d’observations puisées sur le terrain…
NB- Je suis heureux de voir des personnes qui veulent partager leur savoir, savoir-faire, voire savoir-être avec le corps des enseignants, ce qui est positif.
Bon courage !
PS. Si vous souhaitez connaître ce que je fais avec d’autres collègues, vous pouvez vous rendre dans deux sites : marocagreg et (webLettres : le français en pays francophones collège et lycée : débutant et initié)
Cordialement.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×