L'écrit dans les livrets

...... Parcours (1ère et 3ème années)

 

Quelques indications qui peuvent aider à bien gérer la séance de l'écrit dans le livret de l'élève (Parcours, 1 ère et 3 ème années):

1- l'objectif de cette dernière séance de la séquence (qui est celui de la  séquence) a été préparé progressivement par toutes les autres séances de l'amont (lecture, langue, ...), il s'agit de construire pas à pas les savoirs liés à toute la séquence.

2- les séances de l'écrit pour ces deux manuels s'étalent presque toujours sur DEUX heures (en plus de la séanec/ heure consacrée à "mon projet"); ce choix permettra d'inculquer aux élèves les démarches mentales qu'un vrai scripteur met en oeuvre lorsqu'il écrit, à savoir la planification, la mise en texte et la régulation/affinement. Ces trois capacités intellectuelles sont traduites, méthodologiquement, par les étapes adoptées dans le livret à savoir : "Je comprends et je planifie", "je produis et j'améliore"

a- la phase de planification (appelée communément phase orale) permet à chaque élève, encadré par le professeur, de rappeler le plan du texte, la structure des écrits à produire, les ressources linguistiques et textuelles indispensables à l'écriture.

b- la phase de mise en texte (appelée communément rédaction individuelle) fonctionne selon deux moments fondamentaux : le premier est la rédaction d'un permier jet / brouillon qui favorise l'investissement personnel des élèves appelés à rédiger à partir des élements rappelés. le second, qui s'appuie sur une grille d'autoévaluation (critères reprenant les éléments rappelés), est un deuxième jet qui a le méritre d'aider les élèves à porter un regard critique sur leurs brouillons en vue de les améliorer

c- la phase de régulation et d'amélioration (appelée communément affinement) est un moment de réflexion collective sur des productions d'élèves, sur des fragments de productions présentant des problématiques textuelles, etc. Il permet à l'enseignant d'attirer l'attention des élèves sur leurs erreurs, sur leurs réussites, sur les démarches à suivre, sur les stratégies d'écriture à adopter, etc.

d- ces deux heures sont susceptibles de faire apprendre comment écrire un texte donné dans un contexte d'apprentissage guidé, encadré et contraignant; puis vient une séance de transfert, appelé "mon projet" où les élèves, en groupes, devraient faire preuve d'autonomie et de créativité: ils sont appelés à rédiger leurs propres textes, de choisir leurs propres thèmes, etc. l'enseignant récuperera pendant cette séance son statut d'animateur.

 

NB:

1- c'est la nature des activités à réaliser et le souci de donner l'occasion aux élèves de travailler individuellement qui a dicté ce choix de l'enveloppe horaire.(2 heures)

2- si, au cours de l'année scolaire, les élèves se débrouilent bien en production, on peut consacrer à l'écrit une heure et quart ou une heure et demie et à "mon projet" 45 minutes ou uné demi-heure. L'heure restante pourrait être consacrée à la remédiation ou à une consolidation d'un aspect décisif de la compétence (linguistique, textuel, pragmatqiue, communicatif, culturel, ...)

 

 

 

Ajouter un commentaire